Kho Tao

Ko Tao

Plus calme et plus petite que les îles précédentes, Ko Tao reste tout de même un produit pour touristes. Il est possible d’y faire de la plongée, du snorkling, de la grimpe, etc. Après observation, Ko Tao semble être le paradis des expatriés. J’avoue ne pas y avoir rencontré beaucoup de Thaï… Donc bon, pas vraiment le bon coin pour rencontrer les locaux.

Cela dit, on y a passé cinq super journées, entre cours de yoga, snorkling, plage. Il est aussi possible d’y faire la fête. On a d’ailleurs vu à plusieurs reprises passer un Pub Crawl, soirée organisée pour que les moutons se mettent une mine ensemble, c’est mignon. En plus ils ont le même t-shirt. Bref, ne soyons pas trop sarcastiques.

Nous avons connu une journée et demie de pluie, qui nous a forcé au repos, massage, etc. Ce n’était pas si mal ! Sur place, vaut mieux louer un scooter ou un vélo. Les taxis sont chers. Par contre, il faut faire bien attention, l’état des routes n’est pas de la meilleure qualité.

Nous sommes allés vers le sud de l’île pour faire du snorkling – masque, palmes et tuba –. Malgré les coraux qui sont dans un état désastreux et l’eau qui n’est malheureusement pas des moins polluées, on y a quand même vu plein de sortes différentes de poissons sans avoir besoin de faire des kilomètres. Et la plage nommée Shark bay est vraiment très sympathique (aucune raison de s’inquiéter, il n’y a actuellement aucun requins).

Nous avons ensuite pris notre dernier bateau pour rejoindre la ville de Chumphon, où nous avons pris un train de nuit direction Bangkok.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *