Miami Beach

Miami Beach

Après 18 heures de car depuis la Nouvelle-Orléans, me voilà arrivée à Miami Beach.

Alors Miami Beach, c’est sympa, mais c’est bling bling. Les gens sur place sont là pour faire la fête, car le coin semble réputé pour ses night clubs. Les mecs sont pimpés en mode beau gosse et les nanas sont hautes perchées sur leur talons. En d’autres mots, pas vraiment mon style. Cela dit, les gens restent très sympathiques.

Aussi, l’ambiance est caliente. Entre autres parce qu’il fait chaud, mais aussi parce qu’il y règne une forte identité « latino ». Quand vous commandez dans un restaurant, ils vous répondent neuf fois sur dix en Espagnol. Ce qui d’ailleurs m’a fait me rendre compte qu’il va falloir que je bosse sérieusement mon Espagnol avant d’aller en Amérique Latine, hum… Aussi, je suis probablement la seule à remarquer ce genre de détails, mais la majorité des filles que j’ai croisées, plutôt que de se teindre en blonde, se teignent les cheveux en noir. Sí señor!

Española Way

Miami Beach, c’est une ambiance latine, avec plein de restaurants Italiens (Mexicains et Cubains aussi). Une petite rue toute à fait charmante en réuni plusieurs: Española Way. Ce ne sont pas les moins chers, mais la rue en mode petite esplanade européenne est très agréable. Un peu plus loin sur cette rue, il y a d’ailleurs un café français vraiment charmant, avec une terrasse sur le côté sous une pergola de verdure.  Et c’est, ne nous le cachons pas, tellement bon de pouvoir boire un vrai café! L’habituelle soupe américaine ne me dérange pas, mais rien de tel qu’un bon espresso!

Et si vous êtes intéressés par faire un brin de shopping (et il y a aussi pas mal de restaurants), Lincoln rd est votre meilleure amie. D’ailleurs, j’y suis passée le dimanche avant de partir et Ô joie, il y avait un marché avec des fruits! Oui, des fruits! Frais! (Toute personne ayant fait un séjour aux USA comprendra.) Que du bonheur!

Miami Beach

Et il y a bien sûr la plage. Grande, belle, longue, avec ses petites cabanes de Mitch Buchannon (oui je sais, la série se passe à L.A.). L’avantage sur cette plage est qu’elle est entièrement publique. Les grands hôtels (qui recouvrent un bon pourcentage de l’île) n’ont pas privatisé des bouts de plage comme on peut voir en Europe. Il y a des petites cabanes où on peut louer chaises et parasols, accessibles à tous. Parce que, j’avoue, en voyant le côté bling bling des nuits, j’ai eu peur que la plage soit en mode bars privés et autres. Bref, sympa.

Et ne pas oublier Halloween, car j’étais à Miami Beach ce jour-là! Ca vaut la peine de vivre un Halloween américain! Les décorations sont mises en place à partir du 1er octobre. Tout le monde participe. Les gens dans la rue étaient déguisés en toutes sortes de choses, mais des choses sexys (bling bling vous avez dit?). L’ambiance était bonne. Il y avait un concert dans la rue à Española Way, mais ce n’était rien comparé à Lincoln rd, remplie de gens et où la fête a battue son plein toute la nuit (contrairement à moi, j’ai oublié de prendre des talons dans mon backpack, damn!).

J’ai passé une petite semaine à Miami Beach. J’en ai surtout profité pour faire les derniers points et achats importants avant de « sortir » des Etats-Unis – les Bahamas ne sont pas tout à fait les USA, mais y ressemblent drôlement quand même -. Comme notamment y faire réparer mon ordinateur, qui a eu la bonne idée de se casser juste avant de partir de la Nouvelle-Orléans. Un petit coup dans le budget…

Je me suis ensuite rendue à l’aéroport (en bus, les transports publics sont bons à Miami Beach), direction Bahamas.

Voir la galerie.

2 réflexions au sujet de « Miami Beach »

  1. Salut Oo!

    Magnifiques photos et super récit de voyage! Ca a vraiment l’air incroyable!
    Merci de partager cela avec nous!

    Des biz!

    L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *