Queenstown et Milford Sound

Queenstown

Bien au sud, Queenstown est une petite ville sympa et très festive. Entre le froid régnant (entre 5 et 10 degrés), les petites rues et les lumières, je m’attendais presque à voir passer le Père Noël.

Arrivée un vendredi soir, les jeunes étaient de sortie. C’est impressionnant de voir comme l’apparence est importante, les filles sont en décolleté et mini-jupe alors qu’on s’approche des 0 degrés… Elles doivent boire une sacrée quantité d’alcool pour avoir si chaud… Personnellement, moi et mes habits « pratiques » de voyage ne correspondions pas vraiment au dress code environnant. Tant mieux, je n’ai pas amené mon pot de peinture non plus.

C’est en allant me coucher tôt – 23 heures – que j’ai eu la surprise de voir dans mon dortoir une vingtaine de personnes picolant et profitant du balcon de la chambre. Comment dire… étant un dortoir à dix lits, je doute déjà fortement que tous dormaient dans cette pièce. Ceci ajouté au fait que l’hostel est supposé être « dry », c’est-à-dire qu’aucun alcool n’est autorisé à l’intérieur. Bon bon bon. Tant que je ne dors pas, ça ne me dérange pas plus que ça. Ils ont eu la gentillesse d’évacuer les lieux avant. J’ai beaucoup ri quand un employé de l’hostel, faisant partie de la bande, m’a adressé un bonne nuit un peu gêné.

Le lendemain je me suis baladée dans la ville et ai profité de ma journée. J’ai été voir plusieurs agences car le jour d’après je voulais aller visiter Milford Sound.

Milford Sound

Comme dans mes souvenirs, c’est magnifique. Depuis Queenstown, le trajet en bus dure entre 3 et 4 heures, avec des arrêts photos et balades entre temps. Le chauffeur, très sympathique, expliquait les paysages par lesquels nous passions et quelques histoires. Après 4 heures d’un monologue soutenu – je sais aujourd’hui tout sur les différents fermiers de Nouvelle-Zélande – nous sommes arrivés à Milford Sound. Alors que la journée s’annonçait nuageuse et pluvieuse quelques heures avant, voilà que le temps est au beau fixe ! Nous avons embarqué pour une petite croisière d’environ 2 heures sur ce magnifique fjord. Un must see! J’ai dû un peu jouer des coudes avec les autres touristes pour prendre des photos (bien que j’étais une des seules à ne pas vouloir figurer sur mes propres photos…) mais ça en a valu la peine.

Nous sommes ensuite retournés à Queenstown. Je comptais initialement remonter direction côte ouest, mais – malheur à moi de ne pas avoir vérifié avant – les bus de la compagnie avec laquelle je voyageais n’y allait qu’une fois par semaine. Considérant que mon avion était dans une semaine tout pile, ce n’était pas possible pour moi d’y aller, ou alors avec d’autres moyens que je n’avais pas.

Donc je suis repartie le lendemain pour une remontée en mode course pour l’île nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *