Siquijor

Depuis Bohol, le trajet a duré à peu près 4 heures en bateau. Nous avons ensuite pris un tricycle depuis le port pour aller à l’hôtel que nous avions réservé. Nous étions dans un petit Bungalow à Larena, très sympathique, d’autant plus que quelques mètres plus bas, nous avions la plage pour nous.

Des crabes partout

Alors bon, soyons claires, ce n’était pas une plage qui invite à la baignade, mais elle avait des airs de plage de Bretagne (sans le froid et le vent). La marée était basse et le sable mouillé s’étendait sur des kilomètres nous permettant de nous balader indéfiniment. Alors que nous avancions, nous apercevons soudain des mouvements dans le sable. En s’approchant, nous remarquons que ce sont des petits crabes qui se précipitent dans le sable à notre arrivée. Il y en a partout. Nous sommes restées immobiles quelques instants et le spectacle de ces petites bêtes noires sortant du sable pour se diriger vers l’océan était magnifique. Je n’avais malheureusement pas pris mon appareil photo avec moi, mais vous pouvez trouver la photo sur mon compte Instagram ici.

Les chutes d’eau

Les jours suivants, nous avons loué un scooter pour faire le tour de l’île, réputée pour être l’île des soigneurs, mais après avoir entendu différents sons de cloche – comme quoi notamment certains étaient de réels soigneurs alors que d’autres profitaient du statut touristique de l’île pour se faire un peu de sous – nous n’avons pas tenté l’expérience. Par contre, il y a une super chute d’eau sur l’île de Siquijor qui est composée de plusieurs bassins dans lesquels on peut se baigner. Un vrai plaisir. Une eau bleue laiteuse, une fraîcheur bienvenue, nous y avons passé une superbe après-midi.

Des « Spa »ssons

Nous avons également visité un spot où il y a un superbe arbre au pied duquel un bassin rempli de poissons qui vous bouffent les peaux mortes des pieds. Comment vous dire… Déjà l’endroit est très touristique et n’offre aucun autre attrait que le « spa » naturel et personnellement je ne suis pas une grande fan qu’on me touche les pieds, alors de là à qu’on me les bouffe ! Mais l’expérience était rigolote, beaucoup de personnes chatouilleuses ne peuvent s’empêcher de rire au contact des poissons, moi la première.

Nous sommes ensuite parties direction le port pour embarquer direction Cebu.

Voir la galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *