Ushuaïa

Ushuaïa

Malgré le fait d’avoir été malade tout le long de mon séjour à Ushuaïa, j’ai tout de même essayé d’aérer ma vieille carcasse de temps à autre. Ushuaïa, dit la ville la plus australe du monde (bien qu’il y ait Puerto William au Chili juste un peu plus bas, mais qui est trop petit pour être considéré comme « ville »), est un coin sympa pour y passer quelques jours, mais entre nous, ça ne casse pas plus de briques que ça. Bon, j’avais beaucoup d’attente sur le lieu et les circonstances ont fait que je n’ai pas pu en profiter clairement non plus.

Downtown

La ville est étendue sur des kilomètres au pied du glacier Martial, le centre ville quant à lui est plus concentré. Il y a surtout une rue principale avec magasins et lumières décoratives, qui lui donnent un air très chic, mais qui détonne pas mal du reste de la ville, moins riche disons.
Bien que la ville soie beaucoup desservie par les cars, il n’y a aucune gare routière. À la place un parking ouvert. Pour acheter ses billets – pour repartir par exemple, à moins que vous vouliez y rester, c’est aussi une possibilité – il faut courir les rues afin de trouver les quelques agences de voyage qui en vendent. Evidemment, les différentes agences représentent différentes compagnies qui ont différents prix. Faut prendre le temps de comparer (le matin ou dès 17h, car l’après-midi tout est fermé).

Le Parc National

Dans ce même parking/gare routière, il y a des services de bus qui desservent le Parc National. L’entrée est payante – ben tiens! – environ 170 pesos (11 CHF/10€) et le parc est à moins d’une heure de route – ici on perd vite l’habitude que ce soit aussi proche –. Plusieurs balades sont à faire, je n’en ai personnellement testé qu’un petit bout vu mon état. Les paysages sont beaux et le parc est accueillant. Même conseil que pour le reste de la Patagonie : prévoir des vêtements pour tous les temps, ici les quatre saisons arrivent en une journée.

Sinon il y a plein d’activités à faire, comme aller en bateau sur le Canal Beagle, voir les pingouins et autres animaux marins ou encore embarquer pour l’Antarctique – ce que j’aurais adoooooré faire, mais le billet coûte plus de 5’000 USD (4963CHF/4554€) !!! -.
Les alentours d’Ushuaia ont l’air aussi chouettes, mais je pense que le must serait d’avoir une voiture pour partir à la découverte de tout ça. Plusieurs personnes rencontrées sur le chemin m’ont dit faire de l’autostop, ce qui a l’air de bien fonctionner en Argentine, mais personnellement, toute seule, pas trop.

Bref, mes antibiotiques et moi avons ensuite pris le bus direction Punta Arenas, au Chili.

Voir la galerie.

Une réflexion sur « Ushuaïa »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *