Wellington

Wellington

Capitale du pays, j’ai beaucoup aimé la ville. En Nouvelle-Zélande, il n’y a pas d’énormes villes comme ailleurs, ce qui a l’avantage de me plaire. Par contre, étant arrivée au début de l’hiver, j’ai eu le droit à beaucoup de pluie et le froid qui arrivait.

A Wellington, il y a pas mal d’activités à faire, dont notamment aller se balader sur les collines entourant la ville, visiter le zoo (même si l’envie de relâcher les animaux me turlupine à chaque fois – libérééééééés, délivrééééééés) ou Zealandia, refuge pour oiseaux, le musée Te Papa ou simplement se balader sur Cuba street.

J’y suis finalement restée une semaine, répondant entre autres à mon besoin de repos. Après être passée de 4000 mètres d’altitude au 35 degrés indonésiens, mon corps commençait gentiment à fatiguer. Sans oublier le retour en dortoirs – Ô joie – qui sont particulièrement chers (allant majoritairement de 25 à 30 dollars néo-zélandais pour une chambre de dix lits, soit environ 16-20 CHF/ 15-19 €).
J’y ai également fait ma première expérience via la site de Couchsurfing, afin de rencontrer aussi d’autres voyageurs. C’était très chouette. J’ai été hébergée le temps d’un week-end par deux français qui voyagent autour du monde mais sur un temps beaucoup plus long que moi (déjà trois ans qu’ils sont partis). Ils profitent d’avoir les visas travail-vacances pour s’installer un peu dans les pays et gagner quelques sous pour continuer l’aventure. Visa que nous n’avons pas en Suisse et c’est bien dommage…

Après de belles rencontres et m’être ressourcée, j’ai pris le ferry direction l’île Sud. La balade de trois heures qu’offre le ferry est super soit dit en passant. Les paysages sont magnifiques. Photos dans la même galerie que Wellington.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *