Hsipaw

Pour aller dans le nord, il y a quelques villes qui sont ouvertes, comme Hsipaw ou Pyin Oo Lwin, mais pour aller plus loin il est bon de demander aux agences quelles sont les routes ouvertes aux touristes. Le problème étant que de nombreuses guérillas ont encore lieu dans ces régions et que toutes ne sont donc pas ouvertes aux baroudeurs. Certaines nécessitent l’obtention d’une autorisation, d’autres zones sont complètement interdites. Il est d’ailleurs recommandé de s’y rendre avec un guide.

Nous nous sommes limitées à Hsipaw et y avons passé un super séjour.

Depuis Mandalay, il est possible de se rendre à Hsipaw en train ou en bus. Le train est long (une dizaine d’heures je crois) mais passe sur le fameux viaduc de Gokteik. Le bus lui prend 6 heures environ et roule de nuit. Nous avons pris le bus à l’allée, le train au retour.

Mrs. Popcorn’s Garden

Notre coup de coeur à Hsipaw est le petit coin de paradis qu’offre Mrs. Popcorn’s Garden. C’est un peu en dehors de la ville, à 20 minutes à pied, mais une fois qu’on y est, on ne repart plus ! Différents plats sont proposés, nous vous conseillons de goûter la tortilla et la salade israélienne ! Un délice ! Le tout accompagné de jus de fruit délicieux. Ajoutons que la dame qui s’occupe de l’endroit, que nous nommions Miss Popcorn, est d’une gentillesse à tout épreuve. Alors que nous prenions le train le lendemain, elle nous a proposé de remplir nos tupperwares (en acier, achetés au marché) et de nous les amenés le lendemain matin avant de partir. Nous avons bien évidemment accepté.

Nous voulions éventuellement faire un trek sur plusieurs jours, mais nos pieds réclamaient un peu de repos après la boue du trek au Lac Inle – lire l’article –. Mais nous en avons fait sur une journée.

La chute d’eau

Balade à faire très sympathique. Depuis notre hostel, nous avons d’abord traversé des rizières où Birmans travaillaient ça et là. Des enfants profitaient du beau temps pour se baigner dans un fleuve. Ensuite, nous avons traversé un cimetière (chinois je crois), puis avons passé une décharge. Ce n’est pas le plus bel endroit de la balade, mais si on continue un peu plus loin, 11le paysage devient magnifique, la cascade se dessinant au loin. Nous avons marché environ une heure je crois (peut-être plus). Nous avons croisé des touristes qui eux faisaient le chemin en scooter… comment vous dire… le chemin étant escarpé, typique des routes de campagne, je ne crois pas que ce soit très avisé de faire la route en deux roues… Mais bon, ils y sont arrivés. Ensuite, petite montée jusqu’à la cascade. C’est joli, on peut même s’y baigner. Mais vu qu’il y avait un autre groupe de personnes, on a décidé de redescendre un bout pour aller se mouiller dans la rivière en aval. Là, deux jeunes Birmanes s’amusaient dans l’eau, nous les avons rejointes et avons passé un très chouette moment. Nous avons ensuite repris la route du retour.

Les marchés

Nous n’avons pas fait le marché aux bougies, qui se passe entre 5 et 7 heures du matin, mais il parait que ça vaut le coup d’oeil. Nous sommes allées au marché alimentaire en journée, qui est très sympa. Il y a aussi le marché aux tissus et autres, le meilleur endroit pour se faire faire un longyi, la fameuse « jupe » que les Birmans portent.

Manger et boire

Pas loin, il y a un petit café et un restaurant au bord de la rivière, un bel endroit pour aller se relaxer en journée ou pour manger le soir. Nous avons fait un repas à la bougie au bord de l’eau, un vrai bonheur !

Si vous aimez les shakes de fruit, il y a sur la route principale un shop qui en fait des super : Mr. Shake. Pour un petit supplément, il rajoute du rhum 😉

Le train

Pour info : plutôt que d’aller directement à Mandalay, la plupart des gens prennent le train jusqu’à Pyin Oo Lwin, puis un taxi jusqu’à Mandalay (nombreux attendent à la sortie de la gare). Ca raccourci le trajet.

25Le train pour Mandalay (ou Pyin Oo Lwin, où nous avons choisi de nous arrêter) part le matin vers 9h. Les billets ne s’achètent pas à l’avance, il faut se rendre sur le quai une heure à une demi-heure avant et faire la queue.

Nous y avons d’ailleurs rencontré un couple fort désagréable. Ce genre de personne à vous engueuler parce que vous leur passez devant dans la queue – file d’attente que nous n’avions pas remarquée –, font des remarques désagréables (en espagnol, pas de bol pour elle, je comprends). Et comme si ça ne suffisait pas, les mêmes places dans le train nous ont été attribuées… Nous sommes restées calmes et souriantes le mieux que nous pouvions face à leur attitude peu avenante. En fait, bien qu’on ne puisse pas choisir les places, ils voulaient absolument être du côté droit du train. Sauf que plutôt que de s’adresser à nous (droit ou gauche nous allaient très bien), ils s’adressent au contrôleur, qui ne parlait pas super bien anglais. Bref, nous avons continué à sourire et essayer de détendre un peu l’atmosphère, rien n’y faisait, ils ne nous ont adressé à peine un regard.

Ce sont ce genre de personne qui me questionne beaucoup. Je ne sais pas le nombre d’attentes qu’ils mettent dans leur voyage, mais il semble que leur bonheur en dépende. On me traitera peut-être d’hippie du voyage, mais pour moi un sourire et une bonne entente valent mieux que d’être à la meilleure place, froid et stressé.

Hormis cette charmante rencontre (hum…) le trajet en train est assez sympa ! Le voyage se fait à travers champs et rizières, puis vient le moment du viaduc. 33Allez savoir pourquoi, sachant qu’il a été inauguré en 1900, construit par les anglais, on s’attendait à un vieux machin d’à peine la largeur du train. Que nenni, la viaduc est certes haut, mais stable et plus large qu’imaginé. Cela dit, le paysage est saisissant. D’ailleurs, le côté gauche du train offre une belle vue à l’approche du viaduc (sûrement la raison de l’entêtement du couple) mais un fois dessus, jetez un coup d’oeil du côté droit, au début il y a une magnifique chute d’eau.

Nous avons ensuite passé le reste du voyage tranquillement, avec musique et bouquin.

Pyin Oo Lwin

Ici, pas de tuktuk, mais des calèches ! Oui oui, comme dans Walt Disney. Nous n’avons malheureusement pas eu l’occasion d’en prendre, mais c’est super à voir. Une fois arrivées à destination, un taxi nous a amené jusqu’à un hôtel. Nous n’avions pas de réservation, mais ça tombait bien, l’hôtel était quasi vide. La chambre puait la vieille clope et l’humidité. Bon, nous n’avions prévu d’y passer qu’une nuit de toute façon.

Nous avons tenté de visiter un peu. Nous voulions prendre un taxi pour aller manger dans un restaurant qui avait l’air très sympa, mais nous avons vite compris qu’entre l’anglais approximatif des réceptionnistes et totalement inexistant pour les chauffeurs de calèches et taxis, nous n’allions pas aller bien loin. Après avoir essayé tant bien que mal, nous nous sommes résolues à prendre un plat de nouille dans un resto de rue et quelques snacks au supermarché du coin et sommes allées les manger dans la chambre (qui avait une télé avec la chaîne HBO, on en revenait pas!).

Le lendemain, nous avons pris un taxi direction Mandalay, où nous ne voulions pas nous attarder, nous sommes alors montées le soir même dans un bus direction Hpa-An, bien plus au sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *