Manille

La fin d’une aventure à deux

Nous n’avons pas grand chose à vous faire découvrir sur la ville car nous y sommes restées seulement deux jours et avons surtout passé du temps avec une amie. Nous sommes sorties faire la fête, avons fait un peu de shopping, massage, balade, sans pour autant visiter la ville qui est énorme. Et pour tout vous avouer, après presque un mois sur des îles paradisiaques, nous n’étions pas vraiment d’une humeur jouasse à retourner en ville.

Nous avons ensuite pris un vol retour pour Bangkok, où nous avons passé nos derniers jours de voyage ensemble. Nous avons visiter Khao San road, Ayutthaya (voir article sur Bangkok), nous sommes sorties sur Silom Soi 4, Soi Sukhumvit 11 (où se trouve d’ailleurs un super bar cubain dont l’entrée est une cabine téléphonique sur laquelle il faut presser le bouton dièse afin que la porte cachée s’ouvre), nous avons profité d’un dernier massage Thaïlandais puis l’heure redoutée est arrivée.

Après une belle soirée sur Rambuttri et Khao San road, nous sommes retournées dans notre petit hôtel le cœur un peu lourd de la séparation imminente. Je devais me lever à 4 heures du matin pour prendre un avion qui allait me ramener au Vietnam, où j’avais prévu de faire une exposition photo pour l’orphelinat, orphelinat dans lequel j’allais passer ensuite deux semaines avant de quitter l’Asie du Sud-Est pour le Népal. Nous avons décidé de ne pas dormir, nous sommes allées dans un 7 Eleven acheter des chips et autres friandises et nous avons passé la nuit à nous délecter encore un peu de ce moment privilégié qui n’appartient qu’à nous. L’heure du départ a sonné et c’est le cœur tout embué d’émotion que nous nous sommes quittées là, sur un trottoir de Bangkok, les yeux en larmes, après une superbe aventure ensemble.

Nous avons eu deux mois magnifiques, ponctués de tensions, de rires, de moments plus introspectifs, de besoin d’être seules, de besoin de se retrouver, de vie en somme. Le voyage nous a rapproché. Deux mois passent vites, mais les souvenirs resteront gravés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *