Puerto Madryn

Après une petite vingtaine d’heures de bus, j’arrive à Puerto Madryn. Déjà, l’air est plus frais, ce qui est vraiment bienvenu après les 30 degrés et des poussières de Buenos Aires. Puerto Madryn se situe au bord de l’océan Atlantique, au creux d’un golf où les baleines viennent montrer le bout de leur queue pendant une bonne partie de l’année (juin à décembre, environ, suivant les années).

Il paraîtrait même qu’on peut les voir depuis la ville pendant les mois de juillet-août. Pour ma part, j’ai dû aller jusqu’à la Península Valdés.

La Península Valdés

Pour y aller, il faut réserver un tour ou une voiture. Sur la carte, ça a beau être à côté, il faut bien compter 1h30 – 2h pour y aller (aaah, les distances en Amérique. Ca vous rationalise votre Genève – Paris. Sans parler du Genève – Lausanne). Il faut aussi payer l’entrée du parc – ARS$270 (20 CHF / 18.30 Euros) si je me souviens bien -.

Sur la Península Valdés, il est possible de voir des baleines (même de prendre un bateau pour aller les voir de plus près. Je me suis contentée de les voir depuis le bord de l’eau), des otaries et éléphants de mer, des orques si vous avez de la chance et des pingouins. Sur les terres, des lamas, des autruches, des tatous, des serpents et j’en passe. C’est beau, c’est plat, c’est parfois venteux, ça vaut le détour.

Cela dit, il y a d’autres endroits à découvrir autour de Puerto Madryn (avec dauphins et pingouins) mais je n’y suis pas allée.

Puerto Madryn

La ville est très sympathique. Par contre, petit avertissement si vous voulez vous faire une après-midi shopping, c’est foutu. Les horaires des magasins sont particuliers. Ils sont ouverts la matinée de 9h30 à 13h et de 17h à 21h par exemple. Et le soleil se couche plus tard aussi, c’est agréable (et plus on descend vers le sud, plus le soleil veille tard).

Pour réserver des tours pour la Península Valdés ou d’autres coins, vous pouvez aller chez une des nombreuses agences de voyage que l’on trouve partout en ville. Et si vous devez remplir votre après-midi shopping par autre chose, il y a la plage et une chouette balade à faire tout du long.

Après deux jours avec les baleines, direction El Calafate et le Perito Moreno.

Voir la galerie.

2 réflexions sur « Puerto Madryn »

  1. Hello,

    Tu m’as fait découvrir ce haut lieu du « PARIS DAKAR » sous l’angle de la nature….
    Tes images sont magnifiques. J’espère que les moteurs ne vont pas faire fuir les oiseaux !
    A tout bientôt
    Geneviève

    1. J’avoue trouver dommage que le Paris Dakar vienne polluer ce genre d’endroit, mais il en faut pour tout les goûts non? Merci beaucoup pour ton message! A tout bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *