Trinidad

Trinidad

Bien que blindée de touriste, Trinidad vaut le coup d’oeil. Sa vieille ville est très bien préservée et il est agréable d’y boire un café ou un Mojito (en terrasse quand il fait bon, mais il faisait une chaleur à transpirer rien qu’en levant le bras, donc l’intérieur ventilé allait bien aussi).

La Casa de la Musica

Le tour de la ville se fait en deux jours facile (ou en un jour pour les plus pressés). Par contre, je conseille à tout un chacun d’y rester au moins une nuit. Sur la place centrale, au milieu de la vieille ville, se trouvent des escaliers. Sur ces escaliers, la Maison de la Musique. Une petite terrasse de base, qui se transforme la nuit en lieu de concert et de danse et où les mojitos et caïpirinhas se dégustent sans modération (je pense que Modération n’a d’ailleurs jamais eu son visa pour Cuba…). Les cubains sont présents sur la piste et dansent volontiers avec les touristes (parce qu’on va pas attendre sur les européens pour ça…). Bon, certains cubains rodent même à la recherche de donzelles à faire tourbillonner sur la piste et sont parfois un peu trop insistants, c’est vrai.

Ensuite, quand la terrasse ferme, vous pouvez vous diriger quelques mètres plus haut, où une boîte de nuit vous attend. Puis quand celle-ci ferme, quelques mètres à l’arrière du bâtiment, un autre lieu festif vous accueille à son tour. Faites attention, les rues sont en gros pavés et pas toujours bien finies, c’est pas facile quand votre centre de gravité a décidé de se faire la malle… Et en talons, je n’ose même pas imaginer.

La plage

Bref, le lendemain, frais comme des ananas trop mûrs, vous avez aussi le choix d’aller vous reposer sur la plage, qui est à une vingtaine de minutes en voiture. Les taxis vous proposeront 8 CUC pour y aller. Ne vous faites pas avoir, 8 CUC c’est le prix de la course au total, pas par personne, donc partagez le taxi. Sur la plage, des serveurs viennent vous voir savoir si vous désirez de l’eau, un rafraîchissement, un mojito – hum… –.

D’une casa à l’autre

Les Casas Particulares sont nombreuses à Trinidad, souvent bookées. Généralement, la Casa dans laquelle vous étiez dans la ville d’avant connait quelqu’un qui connait quelqu’un. Donc posez leur la question, ils sauront sûrement vous orienter. Et sur place, si la Casa Particular est occupée, la personne connaît probablement un ami qui connait probablement quelqu’un qui… enfin bref, vous m’avez comprise, vous ne dormirez pas dans la rue.

Voir la galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *